La communication digitale pour booster la croissance de votre entreprise

 Notre mission ? Booster les ambitions des entrepreneures !

 

Membre du réseau Initiative France, Initiative Essonne organise le concours « Créatrices d’Avenir » porté par Initiative Ile de France. Créatrices d’Avenir a pour objectif de sensibiliser les femmes entrepreneures de l’Essonne et de l’Ile de France, mais aussi les accompagner et les valoriser. En effet, les femmes sont de plus en plus nombreuses à franchir le pas de la création d’entreprise et nous souhaitons accélérer ce mouvement !

Les trophées de l’entrepreneuriat des femmes : de véritables symboles ! 

L’objectif du concours Créatrices d’Avenir ? Récompenser les projets entrepreneuriaux des femmes selon des catégories diverses :

  • Audace
  • Entreprise responsable
  • Innovation
  • Quartier
  • Savoir-faire
  • Trophée du public

Sans oublier le trophée des trophée… celui de LA Créatrices d’Avenir ! Plusieurs récompenses sont à la clé : les lauréates du concours reçoivent des dotations financières mais également une ou plusieurs dotations d’accompagnement en fonction de besoins identifiés. Ces accompagnements sont délivrés par les partenaires du concours (agence de communication, banques, …).

Qui peut candidater au concours Créatrices d’Avenir ?

Vous aussi, vous voulez tenter votre chance et peut-être devenir une Lauréate Créatrice d’Avenir ? Rien de plus simple ! Pour candidater au concours, il vous suffit d’être une femme ayant créé une entreprise dont :

  • le siège social est situé en Ile-de-France,
  • au moins 50% des parts sont détenues par une ou plusieurs femmes, et la dirigeante est une femme
  • les statuts doivent être déposés (pour les sociétés) ou la demande d’immatriculation a réalisée (pour les entreprises individuelles) avant la fin des candidatures
  • le projet s’inscrit dans au moins une des catégories de trophées (audace, entreprise responsable, innovation, quartier, savoir-faire ou trophée du public)

Les candidatures sont ouvertes chaque année de juin à septembre.

 

Découvrez sans plus attendre les 6 lauréates 2021 !

Crédit photo : Les Bandits

Notre nouveau site web adaptif - responsive

Interview d’Anne Kotzev : une future Créatrice d’Avenir ?

Découvrez l’interview d’Anne Kotzev, Entrepreneure Initiative Essonne 2021. Dirigeante des Petits Bilingues à Palaiseau, Anne vous en apprend plus sur son parcours en tant que femme entrepreneure !

« Bonjour Anne et merci d’avoir accepté cette interview. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter et nous en apprendre davantage sur votre parcours avant la création de votre entreprise ?

Bien sûr ! Je suis Anne Kotzev, j’ai une formation scientifique et j’ai passé 26 années dans l’industrie pharmaceutique. Au fur et à mesure de toutes ces années, je me suis rendu compte que l’anglais était très important dans la vie professionnelle et également dans la vie personnelle. Cependant, jusqu’à ces dernières années, je n’avais pas d’idée particulière sur la suite à donner à tout cela. Durant mes dernières années dans l’industrie pharmaceutique, j’avais de plus en plus envie de donner du sens à ma carrière professionnelle et de tisser un lien fort avec la commune dans laquelle je vivais, d’avoir un impact plus direct. En effet, dans l’industrie pharmaceutique on est vraiment très loin du patient et j’avais vraiment envie d’avoir un contact plus direct et de reprendre en main ma carrière.

Je souhaitais également avoir la possibilité de prendre mes propres décisions et de les appliquer, d’être à mon compte et quitter le monde du salariat. C’est de cette envie et de ce constat que l’anglais était vraiment un élément clé d’un point de vue professionnel mais aussi personnel, que l’idée a mûri ! J’ai donc quitté la société où je travaillais grâce à une rupture conventionnelle, ce qui m’a donné les moyens de bâtir un nouveau projet : mon projet de création d’entreprise.

 

Super ! Vous aviez donc véritablement envie d’entreprendre. Pourquoi avoir choisi d’entreprendre en franchise ?

J’avais autour de moi une amie à peu près dans cette même démarche qui a ouvert un centre Les Petits Bilingues en province à Bordeaux et je me suis vite empressée de l’appeler ! J’ai longuement échangé avec elle et elle m’a parlé de cette franchise dont le concept pédagogique m’a vraiment semblé très intéressant. Le fait d’appartenir à un réseau et de ne pas être complètement isolé dans le processus de création d’entreprise m’a également semblé attrayant. J’avais donc un véritable support sur lequel m’appuyer en partant de mon idée de départ qui était d’aider les plus jeunes et moins jeunes à améliorer leur anglais. En franchise, on se sent vraiment moins seul car on a le soutien du réseau. Je pouvais donc me concentrer essentiellement sur le fonctionnement de la société, ce qui me demandait déjà pas mal de travail puisque je n’avais jamais été dirigeante d’entreprise.

 

On voit effectivement que le soutien de la franchise vous a permis d’avancer de manière plus sereine. Avez-vous été accompagnée par d’autres acteurs pour votre création d’entreprise ?

Oui bien sûr. J’ai participé à des conférences et des ateliers, notamment avec la CCI Essonne et Initiative Essonne et d’autres organismes pour m’informer sur la partie comptable, la partie juridique, le financement… Pour résumer, sur un bon nombre d’éléments qui m’étaient indispensables pour construire un projet solide.

 

En parlant d’éléments indispensables pour la solidité du projet, avez-vous rencontré des difficultés ? Des choses qui vous ont marqué ?

On a pas mal essayé de me dissuader de me lancer en tant que femme entrepreneure dans ce projet de cours d’anglais. On me demandait par exemple pourquoi est-ce que je ne choisissais pas une autre franchise de produits de beauté par exemple… J’ai trouvé cela assez désobligeant. L’image de la femme entrepreneure est trop souvent rattachée à la beauté et à l’esthétique. Toutefois, ces remarques m’ont renforcé et m’ont permis de construire mon argumentaire et ont accentué mon envie d’aller dans le domaine que je souhaitais exercer et non dans un autre. Sinon, les autres difficultés et aussi celles qui m’ont pris le plus de temps ont été de construire mon business plan, mon prévisionnel et de trouver un local. J’aurais pu tout déléguer mais j’ai choisi de prendre les choses en main pour comprendre ce que cela impliquait. Je voulais apprendre à bien piloter ma future entreprise.

 

En tant que femme entrepreneure qui souhaite prendre son projet en main, vous deviez avoir pas mal de choses à gérer ! Avez-vous pu concilier facilement votre vie professionnelle et votre vie personnelle ?

Pour moi, ça a été assez simple de concilier les deux. J’ai deux filles déjà grandes et autonomes, effectivement cela aurait sûrement été plus compliqué avec des enfants en bas-âge. Mon mari m’a également beaucoup soutenu. Alors même si je travaille beaucoup plus qu’avant, que ce soit la journée, tard le soir ou le week-end, ça n’a jamais été un problème pour ma famille.

 

Quelle chance ! La situation était propice au bon développement de votre projet. Maintenant que vous avez obtenu votre prêt d’honneur Initiative Essonne, comment voyez-vous la suite ? Allez-vous poursuivre le développement de votre projet avec notre offre d’accompagnement dans la durée ?

 

Totalement ! J’ai déjà signé une charte de parrainage : j’ai donc un parrain ! Je trouve cela très bien car cela permet d’avoir un regard extérieur sur notre activité. Avec mon parrain, on a très vite accroché. Il faisait partie du comité d’agrément devant lequel je suis passée et nous avons eu l’occasion de nous rencontrer lors du Petit Déjeuner de Lancement. Je trouve que le parrainage est vraiment très utile et je suis très contente de mon parrain. Je tiens également à dire que je suis très satisfaite de l’accompagnement bienveillant d’Initiative Essonne. Andréa, la Responsable Développement Entrepreneuriat qui m’a accompagné est adorable ! C’est un bonheur car on ne se sent vraiment pas seule.

 

Nous sommes ravis d’avoir pu vous accompagner dans la concrétisation de votre projet ! Peut-être serez-vous la prochaine Créatrice d’avenir ? 😉

Pourquoi pas (rires) ! Le concours pourrait vraiment m’intéresser à l’avenir !

 

Merci Anne pour cette interview ! Bonne continuation pour votre projet ! »

 

Reportage BFM Business

Ne manquez pas l’interview d’Andréa Monteiro, Responsable Développement Entrepreneuriat chez Initiative Essonne et Anna-Ketsia Plesel, dirigeante de Ma Petite Maison Verte, Entrepreneure Initiative 2020 et lauréate du concours Créatrices d’Avenir 2020. Toutes deux ont été reçues sur le plateau de BFM TV Business !

Mélanie Poussin

Chargée de communication d’Initiative Essonne

Articles similaires

L’importance de la stratégie commerciale pour booster vos ventes

La stratégie commerciale : l'élément essentiel pour booster vos ventes ! « La réussite, c’est ce qui arrive quand l’opportunité rencontre la préparation » Thomas Edison. Après la naissance de votre entreprise, il est nécessaire de la développer, et pour cela, sans...

Réussir à faire face aux difficultés de l’entrepreneuriat

Découvrez l'article rédigé par Christelle Renaude, spécialiste du pilotage de la performance de l'entreprise. Christelle est dirigeante d'Inno'Up et Partenaire Expert Initiative ! Etre entrepreneur, c’est tirer les ficelles de son activité. C’est savoir s’ajuster...

L’importance d’un logo original pour votre entreprise !

Découvrez l’article d’Isabelle Godfroy, dirigeante de l’agence de communication Com’Empreintes et Partenaire Expert Initiative !    Un logo original : une marque distinctive qui rend votre entreprise inoubliable !    Le logo est l’une des principales formes de...

Le Document d’Information Précontractuelle en franchise

Découvrez l’article de Jean-Luc Fumey, expert en franchise et Partenaire Expert Initiative !  Remis au plus tard 20 jours avant la signature de tout contrat ou de tout versement d’argent, le DIP constitue la porte d’entrée et le passage obligé pour tout candidat...

Travaux d’aménagement : à la charge du locataire ou du bailleur ?

Découvrez l’article de Rose-Hélène Miel, juriste spécialisée dans les baux commerciaux et Partenaire Expert Initiative !  Comment éviter la confusion entre les travaux d’aménagement du locataire et ceux à financer par le Bailleur ?  Vous êtes porteurs de projets et...

Pourquoi épargner dans un contrat d’Assurance Vie ?

Découvrez l'article de Carine Marino, spécialiste en gestion de patrimoine et Partenaire Expert Initiative !Qu'est-ce qu'un contrat d'Assurance Vie ?L’Assurance Vie regroupe 3 types de contrats : un contrat en cas de vie, un contrat en cas de décès et un contrat...